• Les astuces pour diminuer l’apport en sel

    Cette semaine on vous parle du sel. Depuis des années, on entend qu’il faut diminuer le sel et que c’est mauvais pour l’hypertension etc…  Mais qu’en est il vraiment ? Est ce que c’est vraiment un danger?   Le sel se cache dans différents aliments de la vie quotidienne.. comment faire pour le diminuer ? Voici le billet de la semaine qui vous explique les besoins du corps et comment ne pas tomber dans l’excès. 

    Tout d’abord, il ne faut pas chercher à éradiquer le sel. Le sodium contenu dans le sel est un nutriment essentiel, il participe :

    •  A la régulation de la pression osmotique  (équilibre entre l’eau intra et extra cellulaire)
    •  Au maintien du Ph sanguin, l’équilibre acide base
    • A la conduction de l’influx nerveux et à la contraction musculaire
    • Au transport de molécules à travers les membranes intestinales

    sel

    Mais un excès de sel augmente la volémie et donc la pression artérielle (petit rappel : l’hypertension artérielle favorise le dépôt et l’accumulation de graisses sur les artères!!).

    En cas de surdosage, l’élimination hydrosodée  se fait au niveau de la fonction rénale, mais pas de panique chez les personnes en bonne santé il n’y a pas de risque majeur, c’est en faite la surconsommation chronique qui est nuisible.

     

    Quel apport journalier ?

     

    • Pour les adultes: l’OMS recommande de consommer moins de 5 grammes (un peu moins d’une cuillère à café) de sel par jour.
    • Pour les enfants: l’OMS recommande d’ajuster à la baisse pour les enfants de 2 à 15 ans la consommation maximum de sel recommandée pour les adultes en fonction des besoins énergétiques par rapport à ceux des adultes. 

    Le PNNS de 2011-2015 (programme national de nutrition santé) s’est fixé pour objectif de diminuer la consommation de sel à 8 g pour les hommes et 6.5g pour les femmes…encore loin des 5g recommandé par l’OMS.

    Système cardio vacscD’après les études scientifiques, le sodium a un effet néfaste sur l’appareil cardio-vasculaire, risque d’hypertension, d’hypertrophie ventriculaire gauche, et donc d’infarctus du myocarde. A long terme l’excès favorise les calcules rénaux, et les ulcères gastriques qui augmentent le risque de cancer de l’estomac.

    Ces risques  nous démontrent bien qu’une diminution du sel est réellement bénéfique pour notre santé !

    Ok on a bien compris que même si le sel est essentiel il ne faut pas en abuser. Le problème est que l’industrie agro-alimentaire en rajoute à tout va pour des questions de goûts et de rentabilité. Le sel retenant l’eau, le prix au kilo est plus intéressant pour l’industriel. Le but de ce billet est de vous donner quelques trucs pour pouvoir réduire cette consommation de sel.

    Les conseils pour réduire l’apport en sel :

    La solution la plus adaptée, est avant tout de connaitre les aliments riches en sel (pizza, chips, plats cuisinés, etc.) et de lire les étiquettes afin de comparer leur teneur.

    • Ne mettez pas de salière sur la table
    • Limitez la consommation des aliments de produits salés (chips, charcuteries…)
    • Ne pas resaler après cuisson
    • Vous pouvez acheter du sel garanti sans sodium 
    • Pensez à mettre des épices dans vos plats (bouquet garni, thym, laurier, persil…)
    • Attention aux eaux minérales gazeuses, elles sont riches en sodium
    • Attention les bouillons cubes sont riche en sodium !
    • Attention 1 g de sel (Nacl) = 400 mg de sodium (Na)

     

    source-de-sodium

    Voilà quelques astuces peu contraignantes qui vous aideront à diminuer vos apports de sel dans votre alimentation. Et comme on vous le dit à chaque fois, plus vous allez préparer vous même vos plats plus vous contrôlerez ce qu’il y aura dans vos assiettes.  A bientôt sur notre blog santé, alimentation et bien être.

     

     

    Commentaires

    comments

Commenter

Annuler la réponse