[vc_row][vc_column][vc_column_text css= ».vc_custom_1523365584081{border-top-width: 5px !important;border-right-width: 5px !important;border-bottom-width: 5px !important;border-left-width: 5px !important;padding-top: 5px !important;padding-right: 5px !important;padding-bottom: 5px !important;padding-left: 5px !important;background-color: #efefef !important;} »]

De nos jours, nous sommes de plus en plus nombreux à nous intéresser et nous initier aux gymnastiques douces. Le Pilates, dispensé chez Multifaskool, fait parti de ces disciplines que l’on peut apparenter au sport santé et prisées à tout âge. Depuis peu, le sport se créé aussi une place de plus en plus importante en matière de prévention santé. Découvrons-en plus sur ces avancées dans l’air du temps

[/vc_column_text][vc_column_text]

.

L’engouement de notre système de santé en faveur de l’activité sportive

Notre système de santé a toujours reconnu les bienfaits d’une activité physique régulière adaptée. Nous connaissons tous l’initiative « Manger Bouger » qui a été menée par le gouvernement afin de promouvoir une meilleure hygiène de vie. Les discours des ministres de la Santé ou des Sports vont aussi en faveur de la pratique du sport. En effet, le sport permet d’améliorer son état de santé global et permet de retarder la perte d’autonomie liée au vieillissement. Petits et grands, et même les seniors encore autonomes ont donc tout intérêt à se faire guider et accompagner pour trouver une activité sportive adaptée et entretenir leur bonne santé. Et en ce sens, la méthode du Pilates peut être justement indiquée à tout âge, de 7 à 77 ans.

Le sport sur ordonnance : un nouvel élan pour le sport santé

Depuis un an, le système de santé a aussi évolué discrètement via le décret du « Sport sur ordonnance » mis en application le 1er mars 2017. Ce décret autorise les médecins généralistes à fournir une ordonnance pour la reprise du sport à leurs patients atteints d’Affection de Longue Durée. Néanmoins, la reconnaissance des bienfaits du sport pour la santé reste encore timide, car la Sécurité Sociale ne prend pas en charge ces activités prescrites, et certains médecins ne sont pas informés ou pas assez formés pour mener à bien cette nouvelle mission. Pour pallier au manque de prise en charge, ce sont notamment les collectivités locales et les mutuelles qui proposent divers soutiens.

atelier-methode-pilates-stage-cours-apprendre-le-pilates

Les mutuelles de plus en plus investies pour soutenir le sport santé

Les mutuelles ont pris le relai sur la Sécurité Sociale et proposent pour certaines des offres aidant à la reprise d’une activité sportive. La plupart de ces garanties s’appliquent aux patients souffrant d’ALD ou de maladies chroniques, mais aussi certains contrats de complémentaire santé s’annoncent comme de véritables pionniers. Convaincues des bienfaits du sport en matière de prévention santé, des mutuelles généralisent ce dispositif de prise en charge du sport à l’ensemble de leurs adhérents. EN SAVOIR PLUS 

Bien que cette généralisation reste assez exceptionnelle, on peut légitimement croire que cette offre pourrait se développer dans l’avenir. En effet, miser sur la prévention santé n’est pas seulement synonyme de philanthropie. Cela signifie aussi entrevoir des économies potentielles à plus long terme pour les assurances de santé publiques et privées. Il est prouvé que la pratique régulière d’un sport adapté peut retarder l’apparition de troubles ou de maladies graves. Des troubles et maladies entraînant des traitements onéreux aussi bien pour la Sécurité Sociale que les mutuelles…

La pratique du Pilates peut rentrer dans ce dispositif du sport sur ordonnance. En effet, cette gymnastique douce adaptée aux enfants comme aux seniors offre de nombreux bénéfices comme en témoignent les adeptes de cette méthode tout comme certains professionnels de santé

Que nous soyons bien portant ou que nous souffrions de quelques maux n’empêchant pas de pratiquer une gymnastique douce, le Pilates nous procure de nombreux bienfaits. Bien souvent pris par le stress de notre société, ce sport nous procure un bien-être certain et un meilleur équilibre de vie au quotidien. Les adeptes de cette méthode douce témoignent en effet généralement d’une meilleure condition physique mais aussi mentale. Au-delà de simplement vouloir raffermir son corps, l’entretenir ou le remodeler, nous sommes nombreux à aussi rechercher cette libération de l’esprit, que l’on trouve justement en pratiquant régulièrement le Pilates.

Atelier posture & stretching

Le Pilates en complément des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie

Il est fréquent que les professionnels de santé saluent les patients qui pratiquent régulièrement le Pilates. Les kinésithérapeutes et les ostéopathes nouent même parfois des partenariats avec des coachs sportifs certifiés afin de compléter les soins qu’ils prodiguent aux patients par des exercices ciblés de Pilates. Les bénéfices qu’ils apprécient dans cette méthode sont notamment liés au renforcement des muscles profonds, à l’amélioration de la posture, au contrôle de la respiration et à la prise de conscience des différentes parties de son corps lors des exercices. Des actions effectivement complémentaires aux soins dispensés par les kinésithérapeutes et les ostéopathes à leurs patients.

Les bienfaits du Pilates ne semblent plus à démontrer et l’avenir du sport santé semble plutôt favorable, porté par différents acteurs locaux et privés.

[/vc_column_text][vc_column_text css= ».vc_custom_1523365609981{padding-top: 5px !important;padding-right: 5px !important;padding-bottom: 5px !important;padding-left: 5px !important;background-color: #efefef !important;} »]

Sources et références :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/12/30/2016-1990/jo/texte
http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/a-la-une/article/A-Strasbourg-la-ministre-s-engage-en-faveur-du-sport-sante[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]